Lucie Rolland accompagne les entrepreneurs en Gaspésie/Îles-de-la-Madeleine

Lucie Rolland, conseillère senior au CTEQ pour la région de Gaspésie / Îles-de-la-Madeleine, a rejoint le CTEQ en décembre 2015. Habitante de cette magnifique région depuis 10 ans maintenant, Lucie a œuvré plusieurs années dans le domaine des services financiers, et par la suite en développement économique avant d’être sensibilisé au repreneuriat : « Travailler avec les cédants et les repreneurs c’est avant tout les accompagner dans la réflexion et ensuite dans la planification d’une démarche de transfert d’entreprise.»


La Gaspésie, un milieu riche et prometteur pour concrétiser des projets entrepreneuriaux

La région connait une effervescence dans les secteurs de l’éolien, du tourisme et de la pêche. Ce sont des joueurs importants pour l’économie de la région en plus des entreprises de commerce de détail et de service. Il existe comme beaucoup de régions au Québec un enjeu de relève. Il est actuellement possible de voir des entreprises à vendre qui n’ont pas de repreneur identifié  afin d’en assurer la pérennité. Reprendre une entreprise contribue à l’essor économique de sa région : « Reprendre une entreprise c’est contribuer concrètement et personnellement au développement socio-économique de la région.  C’est un ensemble de facteurs bénéfiques autant pour soi que pour sa région. » Pour notre conseillère en transfert d’entreprise, il est donc tout naturel de contribuer à ce dynamisme économique en accompagnant les propriétaires d’entreprises ainsi que la relève. Pour Lucie tout comme pour le Centre de transfert d’entreprise du Québec : « le but est d’offrir un accompagnement personnalisé aux entrepreneurs, en réponse à leurs besoins dans leur démarche de transfert d’entreprise ».

Être capable de sensibiliser les cédants au transfert d’entreprise

Les dirigeants qui devront, plus vite qu’ils ne le pensent, céder leur entreprise se cachent bien souvent et n’osent pas s’afficher publiquement : «  C’est un sujet délicat pour eux. La démarche est particulière et même émotive pour un cédant quand vient le moment de décider de vendre son entreprise. Ils dirigent des entreprises depuis 20 ou 30 ans, certain les considèrent comme leur « bébé », et nous sommes là pour les accompagner dans cette démarche et ce tout au long du processus. Savoir qu’il y a quelqu’un qui nous guide est ce qui peut faire la différence. » Et c’est en effet la mission première du CTEQ.

À partir du moment où l’entrepreneur prend connaissance de l’offre de services du CTEQ (par le biais de formations ou d’activités de sensibilisation),  il entre en contact avec le conseiller afin de discuter de son projet de transfert. Ensemble, il discute sur ce qui a déjà été fait, la manière dont il souhaite céder son entreprise, et en tenant compte de ses besoins. Il est important d’effectuer un bon diagnostic de la situation afin de mettre en place un plan de match décrivant les étapes à venir notamment l’identification de la relève.

En définitif, il est impératif de : « bien préparer et planifier son transfert, pas de place à l’improvisation ! ».  Le transfert d’entreprise est un processus qui peut prendre des années. Le but pour le cédant est de trouver une relève en qu’il a confiance et de tirer une somme juste de son entreprise. Au-delà de cet aspect financier, la dimension humaine et émotive prend une place très importante dans le transfert « et comme il n’est pas toujours facile d’y mettre des mots, nous pouvons aider le cédant et le repreneur à jongler avec tout cela » affirme Lucie.

Pour le repreneur, il faut prendre le temps de bien s’approprier la nature de l’entreprise visée et sa culture, de prendre le temps de développer sa relation avec le propriétaire avant d’entamer les démarches transactionnelles.